Grenouilles  


Sommaire


                                             

 

 

 

J'ai début mai 2002 introduit des têtards dans mon bassin grâce Gérard qui me les a "livrés" en venant visiter mon jardin.

Au fil des jours je les ai vu se développer et se transformer pour avoir, au bout de 5 semaines des petites grenouilles qui se promènent sur les pierres que j'ai installées dans mon bassin.

N'ayant pas eu de ponte d'œufs dans mon bassin, Je vais attendre que les grenouilles grandissent pour savoir si ce sont des grenouilles ou des crapauds.

 

 

La Ponte

    Comment savoir à qui appartenait ces oeufs ?


Collier d'œufs de crapaud

La ponte ou frai du crapaud commun forme un collier gélatineux moucheté de noir et drapé autour des tiges des plantes. Il mesure jusqu'à 2 mètres de long, et même plus.

 

oeufsgre01.jpg (5923 octets)
Ponte de grenouille verte

Les grenouilles vertes pondent leurs oeufs ( le frai) en masses compactes qui flottent sous la surface de l'eau. Les frais de plusieurs femelles peuvent être réunis en une seule grosse masse.

       

  • Tous les deux donnent naissance à des têtards

Les Têtards

Le délai entre la fécondation et l’éclosion peut varier de 2 à 21 jours selon les espèces considérées. L’œuf se développe en 3 phases qui dure de 3 à 4 mois. 

Au printemps, dans les étangs ou les fossés la grenouille pond des centaines d'œufs.
Chaque oeuf est entouré d'une boule de gelée. L'ensemble des oeufs forme le frai.
Les oeufs flottent sur l'étang à l'endroit où l'eau est la plus chaude. Plus il fait chaud, plus le têtard se développera vite.

Le frai

A l'intérieur de l'œuf le têtard va se développer et après une dizaine de jours il est prêt à sortir. La gelée devient molle et le têtard sort en bougeant sa queue.
Il n'a pas encore de bouche et il respire grâce à des
branchies externes.

Incapable, de nager et de manger, le têtard se colle à la coque de l’œuf ou à une feuille de plante aquatique. 

Le têtard va sortir Le têtard à deux jours

Tous les jours le têtard grandit.   Sa bouche se forme, ses narines s’ouvrent puis les yeux apparaissent sous la peau. Le têtard est essentiellement herbivores. Il se nourrit de plantes minuscules qui poussent dans l'eau. Sa queue s’allonge, tandis que, de chaque côté du cou, se distinguent des petites houppes ramifiées qui sont ces branchies externes.  Vers cinq semaines les pattes postérieures apparaissent.

Le têtard à 5 semaines

Mais bientôt le têtard vient respirer hors de l'eau il a maintenant des poumons comme nous. Ses pattes avant apparaissent. Il a environ 10 semaines.

Le têtard à 10 semaines

 Rapidement, l’animal ne peut plus respirer sous l’eau (ses branchies disparaissent pendant que se développent les poumons). Finalement, la petite grenouille fait son apparition sur la terre.

De plus en plus le têtard ressemble a une grenouille.
La queue disparaît par autophagocytose

Le têtard perd sa queue

Il mange des petits animaux qui vivent dans l'eau.
En
quatre mois, le têtard s'est transformé en grenouille.

La grenouille

Les grenouilles sont presque exclusivement carnivores. La capture de la proie est effectuée en plein bond ou immobile grâce à la langue et aux mâchoires. Les grenouilles consomment beaucoup d’insectes et de mollusques. Certaines espèces se nourrissent de poissons, de tritons, de salamandre et même de petites grenouilles de leur espèce voire d’autres grenouilles et de crapauds adultes. En effet, le cannibalisme est fréquent. Certaines grenouilles dévorent de jeunes couleuvres. La grenouille taureau, une des plus grosses grenouilles existant, chasse même des oiseaux.

La grenouille va vivre au bord de l'étang dans les hautes herbes, elle aime la fraîcheur. Elle peut sauter loin grâce à ses longues pattes arrières. Elle ne s'éloigne pas de l'eau car à l'approche d'un danger, elle saute dans l'étang. Beaucoup d'animaux aimeraient la manger; d'abord lorsqu'elle est encore têtard, les poissons puis ce seront les oiseaux, les couleuvres, les putois, les blaireaux, les hérons... mais sa peau glissante la rend difficile à attraper.

Le sommeil

En état de repos, certaines grenouilles ne connaissent pas d’abaissement de la vigilance mais, chez la plupart d’entre elles, notamment chez les espèces arboricoles, le sommeil existe.
La grenouille résiste bien au froid mais elle ne vit activement que si la température n’est pas trop basse. Dès qu’il commence à faire froid, elle perd beaucoup de sa vitalité et devient comme à demi endormie. Elle se terre alors dans le sol, dans la boue des rivières, où elle n’a, jusqu’au retour du printemps, qu’une vie latente. Dépensant très peu d’énergie, cet animal à sang froid peut jeûner très longtemps (2 ans environ).

Dès qu'il commence à faire froid la grenouille se prépare pour l'hiver. Elle plonge dans l'étang et creuse un trou.
Tout l'hiver elle dormira sous la
vase. L'air contenu dans l'eau va lui permettre de respirer.

La grenouille hiberne

On peut suspendre les fonctions vitales d’une grenouille en la congelant. Il faudra ensuite une dizaine de minutes, une fois décongelée, pour la faire revenir à la vie. Dans son environnement naturel, l’animal peut être pris par la glace lorsqu’il hiberne dans la vase du fond des mares. Après la fonte de celle-ci, il ne sortira de sa torpeur qu’au bout de plusieurs heures. Les organes internes utilisent un antigel naturel (le glucose, parfois le glycérol).
 

Au printemps la grenouille se réveille et sort de la mare.
A son tour elle pondra des oeufs et devinez ce que deviendront ces oeufs?
 

Le Cycle de reproduction

 

Mâle ou Femelle

Si le sexe est déterminé génétiquement, il est modulé par les conditions thermiques. Si l’hiver a été doux et bref, la production d’individus hermaphrodites augmente dans la population.

La différenciation sexuelle est postérieure à la métamorphose et a lieu lors de la croissance.

Le mâle possède une taille légèrement plus petite que la femelle.

La maturité sexuelle est acquise plus ou moins tardivement (en 3 ans pour la grenouille rousse). A partir de ce stade, en théorie, la croissance se poursuit lentement et indéfiniment. La grenouille vit en moyenne 5 ans, sa longévité maximale est de 15 ans.

Le choix du partenaire

En mars, les grenouilles sortent de leur hibernation.  Dès que la température extérieure atteint environ 7°C, les individus se mettent en route vers le site de reproduction, s’il n’était pas déjà sur place. Chez la plupart des espèces, l’accouplement a lieu dans l’eau.

Les femelles, encore à quelques kilomètres de distance, perçoivent le cri nuptial émis par leurs congénères grâce aux gonflements des sacs vocaux.


Gonflement des sacs vocaux permettant l'émission de son.

Lorsque les femelles rejoignent le lieu d’accouplement, plusieurs mâles (parfois plus de 6) s’assemblent autour de chaque femelle. Dans certains cas, la qualité des vocalisations du mâle détermine le choix fait par la femelle. Cela est dangereux car cela peut attirer des prédateurs.

La femelle, reconnue avant tout par les phéromones qu’elle produit, est saisie par le mâle, qui glisse les bras sous ses aisselles. Pouce et avant-bras portent des callosités, les brosses copulatives dont l’apparition (et la disparition après la reproduction) est contrôlée par les variations de sécrétion d’une hormone, la testostérone. Le contact des brosses sur la peau de la femelle suscite un réflexe d’étreinte, soudant littéralement les deux partenaires. L’étreinte peut durer 7 jours ou plus. Les oeufs, expulsés du cloaque de la femelle, sont fécondés de manière externe par le mâle. La ponte finie, mâle et femelle se séparent.

 

L'appareil respiratoire

L’équilibre physiologique de la grenouille se réalise dans un environnement à forte hygrométrie. Dans une atmosphère peu humide, la grenouille se déshydrate par évaporation et commence à haleter.

Les poumons sont de simples sacs aux parois très minces et bien pauvres en vaisseaux sanguins. Pour faire entrer l’air dans ses poumons, la grenouille l’avale. Contrairement aux mammifères, la grenouille ne peut ni dilater ni contracter ses poumons car elle est dépourvue de cage thoracique.

La peau est très vascularisée et renferme un grand nombre de glandes qui sécrètent du mucus, dont le rôle est de lui conserver humidité et élasticité. La respiration cutanée (plus importante que la respiration pulmonaire) est ainsi facilitée car il ne se produit d’échange gazeux à travers une paroi que si celle-ci est humide.


AquaGardenExchange